L’Australie : ses Kangourous, ses prêtres pédophiles et ses maisons closes

La JMJ (journée mondiale jeunesse) connait un succès fou en ce moment à Sydney ; tellement fou que comme les JO ou Rolland Garros on peut suivre les événements en direct sur la Croix, si ça fait pas plaisir ça !

Le moment semble idéal pour écouter un très bon morceau d’Oldelaf :

Mis à part ça c’est quand même chaud en Australie car Benoit XVI présente pour la première fois ses excuses publiques aux victimes d’abus sexuels commis par des prêtres australiens… et paradoxalement, toujours à Sydney, les maisons closes enregistrent un vrai regain d’activité et prennent même des intérimaires à l’occasion de cette journée mondiale de la jeunesse.

Libé rapporte que des réductions de 10% sont consenties aux personnes liées au JMJ (inclus les 3000 journalistes), c’est du propre !

Les maisons closes font le plein pendant les JMJ. Un bordel australien offrant des réductions spéciales durant la visite du pape Benoît XVI à Sydney a redoublé d’activité depuis l’arrivée du souverain pontife.

La patronne du bordel haut-de-gamme Xclusive a indiqué avoir embauché davantage de femmes pour faire face à la hausse de la demande pendant les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ), qui rassemblent des centaines de milliers de jeunes catholiques du monde entier entre le 15 et le 20 juillet à Sydney.

L’établissement ne vise pas particulièrement les pèlerins, mais les affaires ont été fortement stimulées par les réductions de 10% accordées aux personnes liées aux JMJ, y compris aux 3.000 à 5.000 journalistes couvrant l’événement.

«Nous avons recruté cinq personnes supplémentaires et elles ont toutes été occupées». «Nous avons eu beaucoup de visiteurs étrangers, mais je ne peux pas dire s’il s’agissait ou non de pèlerins».

One comment on “L’Australie : ses Kangourous, ses prêtres pédophiles et ses maisons closes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pizza