Blasphème : Monkey Island 2 SE

Les mots me manquent pour décrire ce que je ressens.

Hier j’ai acheté sur Steam la Special Edition du plus grand jeu vidéo de tous les temps, Monkey Island 2: LeChuck’s Revenge.

Bon ça commence mal. C omme pour l’édition spéciale du premier opus, la jaquette à été redessinée pour s’adapter à la vision « cartoon » du jeu, laquelle prévaut maintenant depuis le 3e épisode. Inutile que beaucoup de fans, moi y compris, trouvent ça presque blasphématoire, étant donné que nous considérons que Monkey Island n’a jamais été un jeu avec un style graphique cartoon. Pour preuve, voilà la jaquette originale peinte par Steve Purcell

Et voilà la nouvelle jaquette a la con :

Quelle horreur. What’s wrong with you ? C’est le même principe débile qui a transformé l’affiche du plus grand film de tous les temps

En ce montage photoshop dégueulasse qui sert de jaquette au dvd:

Ce qui mène à LA grand question : qu’est ce qui se passe dans votre tête, chez Lucasart/Lucasfilm ? Ca va pas ou quoi ?

Ca faisait un petit moment que j’attendais la special edition de Monkey Island 2, après la déception du 1,  et j’ai vraiment pris un coup dans la gueule après seulement 1 minute 30 de jeu, quand j’ai réalisé avec effroi qu’ils avaient… coupé l’intro !

Coupé l’intro. Allez, hop, comme ça, cadeau, gratos. Coupé l’intro ! C’est un peu comme si on avait un Star Wars special edition sans le texte en jaune qui défile. Comme si on avait le texte « A long time ago in a galaxy far, far away » et hop on enchaine direct sur un plan de C3PO en train de courir.  N’importe quoi. C’est comme si on effaçait un oeil à la Joconde.

Je ne sais vraiment pas ce qui se passe dans la tête des types qui s’occupent des éditions spéciales, mais c’est un sport national chez Lucasart et Lucasfilm de piétiner leur héritage. Si le jeu vidéo est un art, alors il nous faut probablement des conservateurs et des restaurateurs, comme pour les sculptures ou les tableaux, qui ne soient pas dépendant des firmes qui ont produit ces jeux. On le voit bien avec Star Wars, des fans tentent de recréer la version originale, pas l’édition spéciale, en HD, en montant diverses sources possibles pour se rapprocher au maximum de la version d’origine (signez la pétition ici). Et ils se posent les mêmes questions que les spécialistes de la restauration, comment respecter l’oeuvre initiale? Je sais, parler de restauration, c’est un peu vieux jeu, mais on peut pas piétiner gratos comme ça du patrimoine. Sinon, c’est le bordello.

One comment on “Blasphème : Monkey Island 2 SE
  1. Pingback: LesNouvellesRSS.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pizza