Harcèlement technologique et croissance économique (des 90’s)

 

Dans la cuisine règnait une atmosphère proche du chaos des salles de marché : le son de la télé était au maximum, de manière à entendre les informations au-dessus des cris du petit dernier tandis que le smartphone sonnait et vibrait tant qu’on pouvait croire à la présence d’une bête féroce en son sein. Le lundi matin est le pire moment de la semaine pour un jeune père de famille. En arrivant au bureau pourtant, ce cadre supérieur cru à une relative tranquilité sonore ; c’était sans compter sur les travaux éffectués juste au-dessus de son étage. les yeux injectés de sang, il ouvrit sa boite mail : 125 messages en attente. N’était-il donc pas possible de se parler autrement que par messages électroniques ? le ton détestable de sa femme au téléphone lui fit admettre qu’il préférait encore lire les mails de reproches que lui envoyait sa direction.

————————-

C’est en effet l’une des plus rapide évolution technologique : l’essor des NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication) fut foudroyant : en 20 ans, internet, le téléphone portable ou bien l’hyperconnexion se sont imposés à nos sociétés. Ces nouvelles technologies ont chamboulé la sphère privée aussi bien que la sphère publique, elles ont transformé l’organisation de l’entreprise et les modes de partage de l’information, elles ont même changé la façon dont on apprend. Comment cette technologie s’est-elle imposée si vite et si bien aujourd’hui ?

les ordinateurs ont aujourd’hui remplis les bureaux, à tout les échelons.

 

Une première explication est l’attrait que les entreprises eurent rapidement pour cette technologie, les gains de productivités dans l’organisation de l’entreprise étant l’un des principaux moteurs de cet élan vers les NTIC. En effet, internet, l’ordinateur et le téléphone portable ont permis aux entreprises de devenir plus réactives et d’avoir une plus grande circulation de l’information au sein même de la companie. Bien que les premiers pas des employés furent difficiles sur les machines, l’utilisation fut vite répandue et les cadres imposèrent assez vite au comptable, au DRH ou à la secrétaire d’utiliser cet instrument, qui permettait nottament d’éviter des taches répétitives (un programme permettait par exemple de faire les calculs de base du comptable, ce dernier n’ayant plus qu’à les analyser).

Le développement de ces nouvelles technologies est aussi lié à son utilité dans le partage des connaissances et des informations, qui à stimulé l’investissement dans ce domaine, vu comme d’utilité publique. Ainsi, le Word Wide Web est à la base un investissement de l’armée. La recherche et l’enseignement superieur s’interessèrent à ce système par la suite, permettant de partager toute découverte ou éxperience entre les chercheurs universitaires, puis entre les élèves. Internet, fort de ces premières expériences réussies, devint alors totalement public.

Il y eut, au début des années 2000, un renouveau de ce secteur grâce à l’accès à moindre coût à internet, avec notamment des formules en illimité. La population eut alors accès plus facilement à internet, qui se démocratisa jusqu’à devenir un incontournable dans chaque foyer. De nouveaux débouchés comme le marketing internet ou bien la vente directe sur internet apparurent, avec toujours une plus grande automatisation des actions usuelles de l’entreprise (par exemple les logiciels de dictée de texte, qui deviennent de plus en plus utilisés aujourd’hui).

les NTIC ont même leur propre bourse aux Etats-Unis, qui fut la première à utiliser une plateforme électronique pour les échanges en 1971.

Au-delà de la transformation organisationelle qu’a produit l’essor des NTIC, la croissance économique qui est due a ce secteur (représentant aujourd’hui 5.5% du PIB français) nous prouve encore une fois la révolution que ces technologies ont amené . Pour autant, il semble difficile de recréer la dynamique qui eut lieu au début des années 2000; et, pour ma part, je pense que le secteur qui comportera le plus d’innovation au 21e siècle sera l’énergie. En effet, à la consommation énergétique de nos sociétés occidentales déjà très énergivores va s’ajouter l’énergie nécéssaire pour le développement des économies émergentes (Chine, Inde…) qui veulent consommer autant, voire plus d’énérgie. (probable sujet d’une chronique ultérieure…)

——————————–

L’écran de l’ordinateur s’éteignit brusquement, comme tout ceux présents à cet étage, plantage général. Il posa sa tête sur son bureau et ferma les yeux.

Le doux son d’un vibreur retentit.

Votre chroniqueur qui ne comprend toujours pas comment marche twitter,

Stud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pizza