Le vol de son vélo, un risque que l’on peut éviter

 

Les vols de vélos sont devenus un véritable fléau dans les mégalopoles Européennes, remplies de ces moyens de transports rapides, écolos et peu coûteux  En effet, la forte croissance des bicycles dans les grandes villes fut une aubaine pour un certain type de délinquance, voyant dans le vélo un objet facilement dérobable et pouvant atteindre un prix assez élevé (on dépasse souvent les 200 euros à la revente). Par conséquent, 400000 vélos sont volés chaque année, uniquement en France, soit plus grossièrement 1 vélo par minute.  Plusieurs moyens existent pourtant pour diminuer les risques facilement:

Premièrement, l’utilisation d’un antivol en forme de U est fortement conseillée car ce dernier est beaucoup plus difficile à casser qu’un antivol classique. Attacher la roue avant avec le cadre est par ailleurs un bon moyen de dissuasion, tout comme marquer d’un identifiant unique son vélo, et l’enregistrer sur le site bicycode.org. Et si, malgré toutes ces précautions, le vélo est volé, n’hésitez pas à porter plainte (sur les 400000 vélos volés chaque année, 100000 sont retrouvés mais non identifiables ou non réclamés) et à passer une annonce sur voldevelo.com.

Et comme le montre la vidéo suivante dans laquelle un jeune étudiant en journalisme démontre l’inertie des témoins lors d’un vol de vélo, ne comptez pas sur un brave passant qui sauvera votre précieux engin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pizza