La dimension VHS#2: C’est l’histoire d’un Belge, d’un flingue et d’une caméra…

Dimension VHS

Qui a dit que l’utilisation de la caméra amateur était le monopole du cinéma d’épouvante? Certes nous pouvons aujourd’hui l’affirmer naïvement tant nos salles noires regorgent de films du genre employant ce moyen peu coûteux et facile à exploiter, garantissant un effroi réussi ou non…  Voici un contre exemple loin des malédictions et autres monstres belliqueux.

C_est_arrive_pres_de_chez_vous_affiche

C’est arrivé près de chez vous, film belge de 1992 fait vivre au travers d’un documentaire réalisé par deux jeunes journalistes, Rémy et André, le sinistre parcours d’un tueur professionnel, poète et philosophe, Ben, interprété par Benoit Poelevoorde. Plongés dans un univers mêlant  précarité sociale et humour noir, nos deux amis journalistes s’enfonceront lentement vers les enfers, sans aucun espoir de retour.

Reprenant l’esprit de la célèbre émission d’enquête Strip-Tease, ce film s’approprie  les codes du journalisme et du concept de  la caméra subjective afin d’emmener le spectateur au plus près des tensions du film. Benoit Poelevoorde, signant ici son premier rôle, est tout simplement éblouissant, menant avec génie un personnage qui au premier abord, semble des plus horribles, mais qui aura l’aisance de conquérir l’empathie du spectateur par son côté sensible et décalé. Ajoutons aux forces multiples de ce film, un humour des plus noirs qui enchantera les amateurs du genre et qui se retrouve dans des situations extrêments glauques à l’exemple du meurtre d’un enfant, d’une discussion autour du poids des cadavres, ou encore de l’invention du cocktail « Petit Grégory » (qui d’ailleurs est plutôt bon) et du jeu qui en découle.

c_est_arrive_pres_de_chez_vous_ 1

Cependant malgré un petit budget, et une équipe restreinte (on notera la participation des parents de Benoit Poelevoorde dans le rôle des parents de Ben), ce film aux scènes  crues et aux dialogues cultes, nous interroge sur la notion du voyeurisme, de la violence, mais aussi sur la précarité d’un monde que côtoie et dénonce Ben. La caméra devient alors un témoin à part, rendant le spectateur mal à l’aise face à ces sujets qui lui semblent parfois bien loins derrière son écran.

C’est arrivé près de chez vous constitue une oeuvre phare du cinéma de nos amis belges, bousculant les tabous,et jouant sur la provocation. Récompensé à Cannes par le prix de la jeunesse, ce film jusque là destiné à une école de cinéma est tout simplement ovationné aujourd’hui. On restera littéralement scotché face à ce spectacle  original et en même temps confinant à l’ horreur. Quand le meurtre rencontre l’humour, Zola et le Projet Blair Witch,  on obtient un sacré mélange digne des grands! En soutien à nos amis belges qui malheureusement se divisent et ne mangent plus de moules, voyez ce film culte au plus vite!

c_est_arrive_pres_de_chez_vous_ 2

Propos complémentaires: Toujours dans la même veine, je vous suggère Festen de Thomas Vinterberg qui relate une discorde familiale des plus violentes grâce à ce même procédé qu’est la caméra amateur. Pour les fervents de gore et d’aventure : Cannibal Holocaust de Deodato nous emporte dans la jungle amazonienne, dans le monde des tribus indiennes mangeuses d’hommes  avec une intensité et un réalisme des plus poussés, au point de déchaîner la critique et la censure tant elles paraissaient vraies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pizza