Rencontre acoustique avec Thomas Dutronc à la Nouvelle Ève

photo 1

Merci à Arnaud et Armonie qui ont permis la rédaction de cet article.


Le spectacle commence avec ma voisine qui me dit « Thomas Dutronc m’a fait découvrir que j’aimais le jazz manouche ». N’ayant jamais vu l’artiste sur scène, mes attentes ne cessaient donc de grandir. Par chance, je me trouvais au premier rang lors de cette première du nouveau spectacle à La Nouvelle Ève, et je n’ai pas été déçu : ça swing !

Tous les instruments sont mis en avant et j’ai trouvé les musiciens parfaitement synchronisés malgré le côté « expérimental » du concert : Le groupe voulait convier un petit public (environ 200 personnes)

ThomasDutroncNouvelleEve2

dans le cadre intimiste d’un cabaret de Pigalle afin de présenter quelques titres du prochain album. J’ai particulièrement aimé le nouveau morceau « Je me fous de tout ». Les mélodies sont souvent très belles grâce aux nombreuses influences rétro et les morceaux sont toujours très rythmés. Quatre reprises de Serge Gainsbourg, Django Reinhardt et Jacques Dutronc ont également été jouées : un plaisir pour mes oreilles. Le guitariste manouche Rocky Gresset était sur scène pendant tout le concert et les quatre musiciens semblaient adorer ce qu’ils faisaient. La passion était là et cela faisait plaisir à voir.

Le spectacle dégageait une grande atmosphère de légèreté, de décontraction et de « Dans la Vie faut pas s’en faire ». Entre les anecdotes humoristiques entre les morceaux et les musiciens qui descendent dans le public pour distribuer des chips chinoises au milieu du concert, tout était mis en place pour que le public rentre dans l’ambiance des morceaux et puisse s’imaginer être chez Thomas à l’heure de l’apéritif.  Étant moi même musicien, je n’avais qu’une envie : prendre une guitare et aller m’amuser avec eux.

Si les photos peuvent retranscrire en partie l’ambiance du concert, rien ne vaut un enregistrement pour vous donner une idée du niveau musical. Voici 50 secondes de la reprise de Minor Swing, de Django Reinhardt, en fin de concert :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

DutroncNextDope

J’ai pu retrouver Thomas Dutronc, ses musiciens et des gens très sympas (dont Monsieur Michel Leydier !) en coulisses après le spectacle et je me suis rendu compte qu’il n’y avait bien aucune triche sur scène : Le personnage est tout aussi sympathique, l’ambiance est la même sans les projecteurs et cela veut dire que tout est fait avec sincérité, et c’est bon.

Lorsque j’ai demandé à Thomas pourquoi autant d’influences rétro, il m’a répondu que les musiques du passé étaient une source tellement riche qu’il était bénéfique de s’en inspirer, mais que ses morceaux tendent à assembler plusieurs influences différentes (jazz manouche, chanson française, pop des années 50…) afin d’en faire ce qu’ils sont. À la question « pourquoi avoir choisi un cadre si intimiste pour présenter des morceaux « en chantier » avant la sortie de ton disque? », Thomas m’a répondu qu’en effet, il voulait que le public ait l’impression d’être chez lui en écoutant pour la première fois quelques nouvelles compositions. J’ai aussi appris que Thomas Dutronc était un gamer, depuis Civilization II jusqu’à World of Warcraft. Son côté geek s’étend avec son usage intensif de Twitter qui lui permet une proximité avec ses fans. Le disque n’est pas encore enregistré mais l’artiste m’a confié qu’il aimerait y mettre quelque chose de plus « sérieux » que dans ses deux derniers albums, et que même si le concert était entièrement électro-acoustique, une couleur « électrique » serait également donnée à certains morceaux.

En somme, une très bonne soirée, et j’attends des nouvelles de la production pour peut-être revenir avec vous avec une interview plus complète !

5 comments on “Rencontre acoustique avec Thomas Dutronc à la Nouvelle Ève
  1. Merci pour le magnifique « compte-rendu »… Thomas Dutronc est une « belle » personne qui ne triche pas et qui a beaucoup de talent !

  2. Oui il est très sympa et le spectacle était drôle :) C’était aussi marrant d’entendre « J’aime plus Paris » dans un cabaret qui passe le spectacle « Paris je t’aime » !

  3. Très bel article! J’y aime le ton. A quand une nouvelle rencontre pour de nouvelles aventures?
    See ya

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pizza