Chronique sur le permis de conduire en France…

permis-de-conduire-france

Après les crues cataclysmiques qu’a connues la France ces derniers jours, il semblerait que l’été pointe enfin son nez. Vacances, soldes Steam, saison 36 de Secret story, nouveau tube des Magic System… Après 10 mois de metro boulot dodo intensif, enfin 2 mois de répit lors desquels, il fait beau, il fait chaud, et bref comme dirait notre président, « Ça va mieux ».

Enfin pas pour tout le monde…

Cet été, comme la plupart d’entre vous, j’ai posé 3 semaines de congés en juillet. Sauf qu’en planifiant mon road trip, je me suis rendu compte que j’étais le seul de mes amis à ne pas avoir mon permis. Pas de problème me suis-je dis plein de foi en mes compagnons de voyage. Jusqu’à ce que l’un d’eux, lors d’un débat pour trancher entre plage et montagne m’assène d’un « Pas de permis pas d’avis !». Autrement dit, je ferais partie des bagages et tant pis pour moi.

En bon parisien, je n’ai jamais saisi l’utilité d’acheter une voiture. Trouver un garage, payer son essence, se prendre des coups de klaxon à la moindre occasion, ou encore rester 30 minutes dans un bouchon ; à quoi bon y a le métro ? Et en poussant le vice un peu plus loin, pourquoi passer le permis tout court ? C’est cher, c’est long et en plus tout cela dépend de la bonne foi des auto-écoles.                      

Même le gouvernement a compris que quelque chose clochait et s’est enfin activé pour simplifier l’obtention de ce précieux sésame (http://www.gouvernement.fr/action/la-reforme-du-permis-de-conduire). Sauf que comme on aurait pu s’en douter, en France, simplifier veut dire complexifier. Le nouvel examen du code de la route par exemple a si bien fonctionné que le taux de réussite est passé de 70% à 17% (http://www.lexpress.fr/actualite/societe/code-de-la-route-les-candidats-echouent-en-masse-au-nouvel-examen_1788847.html).

Finalement, avant que la situation n’empire je me suis décidé à trouver une auto-école et passer ce satané permis. Passé des dizaines d’auto-écoles plus ou moins louches, je me suis décidé à passer ce permis en ligne. En effet, plusieurs startups ont compris notre frustration et proposent des offres simplifiées. Auto-école.net fait partie des plus connues mais il en existe d’autres encore. On nous propose enfin des tarifs transparents, des horaires flexibles avec même la possibilité de se former en ligne et en accéléré. What else ?

En attendant l’arrivée sur le marché des voitures autonomes, qui arriveront à horizon 2020, je conseille aux lecteurs sans permis de le passer. Et si vous n’avez pas assez d’argent, envisagez de le faire en Hollande (http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/aux-pays-bas-on-peut-payer-ses-lecons-de-conduite-en-nature_1748331.html) ;).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pizza