On l’appelle Jeeg Robot

unnamedNous avons vu les film « On l’appelle Jeeg Robot » en avant-première et voici notre impression !

Réalisé par Gabrielli Mainetti avec seulement 1.5 millions d’euros de budget, Jeeg Robot est un film de super héros italien pas comme les autres. Récompensé par 7 David di Donatello (l’équivalent des César en Italie), « On l’Appelle Jeeg Robot » sortira le 3 Mai au cinéma.

L’intrigue se déroulant dans la banlieue de Rome, Gabrielli Mainetti dépeint une Italie frappée par des attaques terroristes à répétition. Dans ce climat de terreur, Enzo, notre héros, tombe à la suite d’une course poursuite dans un bidon de déchets radioactif lui accordant une force et une capacité de régénération surhumaine. Mais Enzo n’est pas un héros ordinaire, sans travail, il côtoie un groupe mafieux dirigé par Le Gitan, un chef de gang psychopate et violent. Enzo multiplie les vols et larcins pour financer ses deux occupations favorites, manger du yaourt et regarder des films pornographiques.

Cet anti héros croisera la route d’Alessia une fille totalement perdue qui après la mort de sa mère se réfugiera dans un vieil anime Japonais Jeeg Robot. Fragile psychologiquement, alternant délire et crise de panique elle prendra Enzo pour le héros du manga et le poussera à accomplir sa destinée: sauver la planète terre.

Deux personnages parfois attachants, parfois dégoutants, reflètent la basse société italienne, abandonnée par le gouvernement, sans avenir, vivant dans une cité romaine ou la mafia est la seule alternative possible.

Aux antipodes des canons du genre Gabrielli Mainetti nous livre un film brut ou la réalité de la pauvreté sociale rencontre le mythe du super héros. Mention spéciale pour le finale dans un stade de foot en plein match, tourné à l’arrache sans autorisation.

Bref, « On l’Appelle Jeeg Robot » est une petite pépite italienne comme on aimerait en voir en plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pizza