Oumuamua : un premier contact alien ?

 

Représentation de l'objet céleste baptisé Oumuamua

Représentation de l’objet céleste baptisé Oumuamua

 

– Toc-Toc.
– Qui est-là ?
– Rien de spécial, juste une sonde alien.
– Ah. Ok…

Cette semaine, le monde scientifique est en pleine ébullition depuis l’annonce de la publication d’un papier qui doit être publié le 12 novembre dans The Astrophysical Journal Letters. Ecrit par des chercheurs du Harvard Smithsonian Center for Astrophysics, ils y affirme que l’objet interstellaire baptisé « Oumuamua » découvert en octobre 2017 serait en réalité une sonde extraterrestre !

Pour rappel, en octobre 2017, le télescope américain PanSTARRS-1, situé à Hawaï, a détecté le premier objet interstellaire jamais observé. Ce bolide de forme oblong a fait l’objet d’études de plusieurs mois pour déterminer sa nature. Résultats : sa vitesse et de sa trajectoire ont permis de démontrer qu’il ne venait pas de notre système solaire. Concernant sa nature, après celle de la comète, la piste privilégiée a été celle de l’astéroïde.

Pourquoi en arriver à une telle hypothèse aujourd’hui ? Selon le document, cet objet montre « des déviations par rapport à une orbite de Kepler à forte signification statistique ». En bon français : il ne se déplace pas comme une comète ou un astéroïde ordinaire.

Le document tente d’expliquer cet étrange mouvement et propose un certain nombre de scénarii possibles. Le premier: une pression générée par radiation solaire : « Si la pression de radiation constitue la puissance d’accélération », déclare le journal, « Oumuamua représente une nouvelle classe de matériaux interstellaires minces, produits soi naturellement […] soi par un processus d’origine artificielle ». Origine artificielle est à traduire par origine extraterrestre.

Encore mieux : « Alternativement, un scénario plus exotique est que Oumuamua pourrait être une sonde pleinement opérationnelle, envoyée intentionnellement à proximité de la Terre par une civilisation extraterrestre. »

Bien entendu, il ne s’agit là que d’hypothèses, a fortiori « exotiques ». Même les chercheurs n’iront pas jusqu’à dire qu’il s’agit d’une preuve de l’existence de civilisations extraterrestre. Mais on tout de même le droit de rêver.

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pizza