Sorties jeux video : Jump force

jump-force_3cd84699d96069340bdc813d6fceec1051203e19

Voilà un jeu pour le moins controversé. Présenté avec faste lors de l’E3 2018, puis au Tokyo Game Show 2018, Jump Force avait tout pour déclencher l’enthousiasme de nombreux otaku et amateurs de mangas. Et pourtant, à un mois de sa sortie officielle, rien n’indique que le dernier blockbuster de Bandai Namco Entertainment rencontrera un grand succès à sa sortie.

Sur le papier, Jump Force était pourtant le rêve éveillé de tout fan de shônen. Des décennies de héros de la franchise mythique Weekly Shōnen Jump rassemblés dans un même jeu de combat, avec une galerie de personnages impressionnante, des décors inspirés de chaque univers, et des animations et coups spéciaux extrêmement bien réalisées. Cerise sur le gâteau : la possibilité de créer son propre personnage !

Et pourtant, passé la hype qui a suivi l’annonce officielle, Jump Force est passé sous les radars, surtout en France pourtant deuxième patrie du manga. Alors pourquoi tant de nuages à l’horizon ?

Un contenu qui ne fait pas l’unanimité

Le premier élément clivant de Jump Force est évidemment sa direction artistique. En effet, Bandai Namco a fait le choix de textures “réalistes” et très détaillées pour les décors et les personnages ; choix osé pour un jeu s’adressant à des joueurs habitués à voir ces personnages sur papier, anime ou éventuellement 3D. La logique consistant à vouloir rendre plus “humain” des personnages fictifs et fantastiques semble dans l’air du temps lorsque l’on voit l’essor des films live-action tirés de mangas, mais de la part de Jump, ce pari semble plus étonnant. Il faudra certainement un peu de temps pour passer ce blocage.

3-jump-force_preorder

Un rendu (trop?) fidèle

 

En revanche, cette “humanisation” des personnages ainsi que le souci du détail appliqué aux décors et animations rendent la production digne d’un blockbuster Marvel.

Côté gameplay, on ne note aucune prise de risque. Comme à son habitude Bandai Namco nous propose des contrôles, enchaînements et combinaisons de combos identiques à tous les personnages. La bonne nouvelle est que l’on évite d’avoir un roster de personnages déséquilibré; la mauvaise est que l’on risquera d’avoir la sensation de jouer avec le même personnage qui que l’on choisisse ce qui n’aide pas beaucoup en termes de durée de vie et rejouabilité.

Ce qui sauvera peut être le soldat Jump Force sera son mode Histoire. Même si il n’a pas vraiment été mis en valeur au fil des bande-annonces, on comprend qu’il sera centré autour d’un concept similaire à celui des Avengers de Marvel. Concrètement, la galaxie est menacée par une puissance inconnue, les héros de tous les univers doivent donc y faire face. Y compris vous-même, grâce au personnage que vous pourrez créer.

C’est probablement sur ce système de création de personnages que Jump Force saura se démarquer grâce. Celui-ci semble assez poussé, en comprenant un système de personnalisation de skin, de combos et pouvoirs et surtout de clan. On imagine donc bien à quoi pourront ressembler les parties en lignes opposant clans Naruto et One Piece par exemple.

jump avatar

Une personnalisation assez poussée

 

Mais encore une fois, les contours du jeu sont encore trop flous pour se forger une réelle opinion. Et c’est bien cela qui risque de pénaliser le jeu à sa sortie.

Une campagne marketing poussive

Jump Force n’a probablement pas eu la campagne marketing qu’il mérite.

Lorsque vous parlez du monde de l’anime, Shonen Jump est la première chose qui vous vient à l’esprit. Avec Jump Force prévu pour célébrer le 50e anniversaire de la franchise Shonen Jump, les attentes pour ce jeu étaient énormes, c’est le moins qu’on puisse dire.

Après l’avoir testé lors de la bêta fermée ayant eu lieu du 12 au 14 Octobre, les avis furent plutôt positifs car le jeu coche objectivement toutes les cases, mais sans plus. Or au lieu de dévoiler plus de contenu afin de susciter plus d’envie chez les joueurs, Bandai semble opter pour la stratégie inverse. Lors du Jump Festa 2019, les fans du monde entier attendaient avec impatience de voir de nouveaux personnages être introduits dans le jeu, de nouveaux éléments de gameplay, des séquences inédites, etc. A notre grand regret, Bandai Namco a décidé de ressortir les même éléments que lors de la bêta fermée. Si même les fans de shônen quittent le navire, on voit mal comment Jump Force pourra séduire le grand public. Le Jump Festa a clairement été un rendez-vous manqué.

Attention à ne pas se méprendre, nous ne disons pas que Jump Force sera un mauvais jeu, bien au contraire. Mais pour plusieurs raisons, on commence déjà à craindre la manière dont Bandai Namco gère le sa campagne marketing, à tel point que Jump Force est encore hors des radars du grand public. Et à quoi sert un jeu brillant sans une base de joueurs énorme?

On attend tout de même avec hâte la sortie de Jump Force le 15 Février 2019 !

En attendant, vous pouvez retrouver ici la liste complète des personnages jouables à la sortie du jeu (d’autres viendront bien entendu sous forme de DLC)  ainsi que le trailer diffusé lors de l’E3 2018.

Liste complète des personnages jouables

  • Asta (Black Clover)
  • Goku
  • Vegeta
  • Freeza
  • Gon
  • Killua
  • Kurapika
  • Hisoka
  • Yusuke
  • Toguro
  • Naruto
  • Sasuke
  • Yugi
  • Ichigo
  • Rukia
  • Aizen
  • Luffy
  • Zoro
  • Sanji
  • Sabo
  • Blackbeard
  • Seiya
  • Shinryu
  • Kenshiro
  • Ryo
  • Galena
  • Glover
  • Kane
  • Vegeta SSGSS
  • Golden Friezer
  • Son Goku SSGSS
  • Himura Kenshin
  • Shishio Makoto
  • Cell
  • Piccolo
  • Boa Hancock
  • Trunks
  • Renji Abarai
  • Deku (My Hero Academia)

Trailer E3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pizza